post

Il  n’y a pas d’autres mots : ce que l’on a fait à Charly Hebdo est abject et voyou. Des gens civilisés expriment courageusement leurs opinions. Un homme, comme on le dit chez moi, sait porter ses couilles, même si elles viennent à peser. Quelque islamiste ou fanatique qu’on soit, on ne devrait l’ignorer.

Je n’admets pas que l’on s’en prenne à des journalistes ou à des maisons de presse pour punir des politiques quelque voyous qu’ils soient eux aussi.

Islamistes, venez à la lumière

Manifestation en faveur de Charlie Hebdo en 2011 à Paris./©AFP. Source: www.ladepeche.fr

Fou et impitoyable

Je ne trouve pas finalement ce qui convient à ce monde. Le journaliste, même les terroristes en ont besoin. Malgré le fait qu’ils se trouvent du côté facilement à ranger comme mal, ils bénéficient de couverture médiatique même si cela sert dans une large mesure de publicité. Les journalistes humanisent les revendications de tout le monde, ici, les islamistes. Mais voilà qu’ils sont décapités, humiliés pendant que de l’autre côté, certains régimes les prennent pour complices des terroristes. Que la nuit sur notre temps ! Chers islamistes, sortez donc de vos cavernes. Le monde ne sera jamais tout entier musulman, pas non plus chrétien ou bouddhiste. Mahomet, Jésus-Christ et Bouddha ne l’ont jamais eux-mêmes réalisé de leur vivant. Cessez alors de voir votre nombril. Sachez que nous ne vous laisserons jamais détruire ce monde ni répandre l’obscurité. Jusqu’ici se prolonge 1889 (Liberté, égalité, fraternité), une révolution depuis San Francisco avec Lincoln, nos indépendances tchatcha malgré les larmes et le sang qui coulent encore…

Notre monde a connu Mahatma Gandhi, il vous ressemble chers islamistes, Mandela qui me ressemble, Sartres que vous importunez à travers Charlie Hebdo malgré ce grand plaidoyer qu’il tient en votre faveur… ! Je vous conjure, venez au jour !

La pensée unique contre la pensée unique

Mais hélas, je suis obligé de changer de ton. Mais je ne peux vous embrasser oh, chers voyous d’Allah ! Dans mon billet « L’Occident à l’évidence du Djihadisme », je criais presque, disant que l’Occident était en train de surexciter le reste du monde. Trop de leçon, trop d’ingérence, trop de maladresse lorsqu’il intervient où l’on a peu besoin de lui ou où il est attendu. On finit sans tort par se convaincre à un moment que l’on veut coûte que coûte dominer, coloniser, recoloniser.

Voyez moi ça : Aqmi, Al-Qaïda, Boquo Aram, Shebab, Etat islamique, Esbola, … rien que des frustrations. L’Occident a fabriqué une machine qu’il ne sait plus commander. Pour combattre la pensée unique, ici l’islam vu comme une obligation pour le monde par les « fanatiques », l’Occident impose une pensée unique : une démocratie vue comme solution à tout problème de toute société ! Quelle erreur ! Pourtant, entre la France, l’Allemagne et les USA, on a trois et non une démocratie ! Sans doute, il y a  un fondamental dont on ne peut pas manquer : Liberté, égalité, fraternité, même si parfois nous rêvons.On a un seul monde, mais nous le voyons différemment. Et pour harmoniser nos vues, je vois mal que l’imposition des idéologies produise des fruits.

Je crois toucher une explication de cette folie meurtrière qui ameute les islamistes. Mais je ne vois pas une raison qui justifie la boucherie islamiste. S’en prendre à des journalistes comme à des innocents, c’est inepte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.