post

Je suis allé voir le président Tshisekedi, je n’avais pas de veste

Le président Félix Tshisekedi est arrivé à Lubumbashi vendredi 12 avril. Première visite d’un nouveau président, promis à une alternance tous azimuts dans la capitale mondiale du cuivre et du cobalt. Mais où beaucoup de gens, moi y compris, ne savent pas en réalité à quoi servent ces minerais. Pour le Congolais ordinaire, précisez bien.

Le samedi, soit un jour après l’arrivée du président Tshisekedi, je suis dans une équipe des leaders de la société civile. Ils vont demander au chef de l’État que cessent impunité, corruption et insécurité qui mettent à genoux et l’économie de la région, et la paix sociale. Puisque ces derniers temps, à Lubumbashi, on ne parle que d’une chose qui écœure encore plus qu’à son apparition en 2016 : les vols massifs avec viols et tueries. Read More

post

Les Gilets jaunes français vus du Congo

J’ai vu, j’ai entendu parler les Gilets jaunes. A la télévision, bien entendu. Je les ai regardés avec étonnement. Je suis chaque fois sans mots, lorsqu’ils paraissent sur la place publique, en France.

Samedi encore, ils étaient là. « Pourquoi manifestent-ils? Que demandent-ils? » me demandait une amie. « Ils protestent, au départ, contre la hausse de prix de carburant. Depuis quelques temps, ils réclament encore plus…» ai-je répondu. Et « le président Macron ne cède pas? » « Tiens donc ! Même en France, le gouvernement fait pareil? » se surprend l’amie. Read More

post

Les 3 trucs qui vous rendent malpoli sur les réseaux sociaux

Les messages ne cessent de pleuvoir sur les réseaux sociaux. C’est pratiquement comme la peste. De grâce, ne vous servez plus de WhatsApp, Facebook et Twitter pour vous rendre impopulaire!

Il existe des réseaux sociaux que beaucoup prétendent connaître lorsqu’on en parle. C’est le cas de WhatsApp, Facebook et Twitter. Oui, c’est simple comme bonjour, n’est-ce pas? Sauf que quand il faut les utiliser, nombreux sont ceux qui, au lieu de se faire des amis, se font des ennemis… Alors qu’ils rêvent de popularité et de donner plus d’impact à leurs publications, ils énervent. Cela s’appelle effet boomerang ! Read More