Didier Mukaleng-MAKAL Kanteng est journaliste et blogueur. Il travaille actuellement à Kyondo radio télévision, un média privé émettant de Lubumbashi en République démocratique du Congo où il assume la fonction de secrétaire de rédaction et d’administrateur du site internet de la chaîne. Il anime deux blogs : http://toutlubumbashi.blogspot.com depuis novembre 2011 et http://lubumbashiinfos.mondoblog.com depuis septembre 2014 consécutivement à une satisfaction au concours des blogueurs sur Mondoblog/RFI. Il est auteur d’un livre sur les Technologies de l’Information et de la communication, un domaine de passion et de recherche pour lui.

Parcours

Didier MUKALENG MAKAL KANTENG

Didier Mukaleng-MAKAL Kanteng, Mwin-Chitazu. Photo Carlos Kalonda.

Né à Lubumbashi le 22 juin 1982, M. MAKAL Kanteng est licencié en Sciences de l’Information et de la Communication, en Journalisme, à l’Université de Lubumbashi (2013). Il a évolué aussi au sein de la Congrégation religieuse catholique des Salvatoriens, Société du Divin Sauveur jusqu’au noviciat jusqu’en décembre 2005. Durant 3 ans, il enseigne en 2002-2003, puis de 2006 à juillet 2008, à l’Institut KOVIJAN de Kalamba à Kapanga, un territoire du district du Lualaba, limitrophe avec le Kasaï-Oriental à l’Ouest et l’Angola, au Sud du Katanga. De là, il a pris le goût pour les langues, principalement le Français qu’il a enseigné. Il aussi enseigné la Pédagogie, la religion, le civisme et le théâtre.

En 2008, il s’inscrit à l’Université de Lubumbashi en Communication. C’est le début de sa carrière de journaliste. Il écrit pour le journal Le Cor de Sébastien SHINDANO, un chef de travaux de la Faculté des Lettres (UNILU) jusqu’en novembre 2011. En même temps, il entre à Zénith Radio télévision, une chaîne privée d’orientation catholique de Père Emile NYEMBO. Il travaille comme bénévole jusqu’en février 2012.

Centres d’intérêts

Avec ses amis et un de ses enseignants, le chef de Travaux Christian MWENZE, il crée SIC infos en 2012. Il s’agit d’un journal d’étudiants, au département des Sciences de l’Information et de la Communication, à la Faculté des Lettres où il étudie. L’année suivante, en juin, il entre à Kyondo et commence sa profession de Journaliste. En ces années, il est le premier à créer et animer un blog parmi les étudiants de sa discipline, à Lubumbashi. Il anime en 2011 « http://medias100frontieres.blogspot.com » qu’il supprime après avoir mal configuré les paramètres de référencement. Avec Fidèle BWEIRHONDE, son ami depuis la Fac, lui aussi blogueur, il encadre de jeunes blogueurs de Lubumbashi en vue de promouvoir la création des contenus africains et congolais de manière particulière, sur la toile.

Didier M. MAKAL est résolument engagé dans les TIC, Technologies de l’Information et de la Communication. Et, ce n’est pas sans raison. Ces technologies connaissent une ascension assez remarquable et en même temps, inquiétante en République démocratique du Congo, puisqu’en dehors de toute planification et de tout encadrement. Il y a risque, dans cette mesure, que la RDC rate son entrée dans le numérique. C’est pourquoi, en 2013, il a défendu un mémoire de Licence sur les usages des TIC à Lubumbashi. Ce mémoire est publié comme livre en Allemagne partir de Sarrebruck depuis le 13 mai 2014 : « Le numérique, vecteur des mutations culturelles. Regard sur les usages à Lubumbashi », 96 pages, ISBN : 978-613-1-57744-4, édité par les Editions Universitaires Européennes ; disponible en ligne sur Amazon et More Books.

Didier M. MAKAL aime aussi la littérature, le théâtre (ancien acteur de théâtre), la lecture et l’écriture. Il prépare à ce jour d’autres publications : un roman et un livre scientifique.

Contacts

E mails :

dididermakal@yahoo.fr

didiermakal@gmail.com

Tél. +243 81 233 05 02

Facebook: https://www.facebook.com/didier.mukalengmakal

Twitter: https://twitter.com/MUKALENGM

15 thoughts on “Moi

  1. Pingback: Un blog qui a 100 jours - Les plats préférés des lushois

  2. Tres encourageant parcour,j aurais aime Que tu fasses les techniques et strategies de la communication,dans la communication sociale(comment faire participer la communaute).sinon une democratie fondee sur la personne n a pas d issue de sortie tandis Que celle fondee sur la personnalite nous conduit a l acquisition de la personnalite,de l equilibre ideologique car le combat n est plus reflechi,il devient raisonnable ainsi nous pouvons avoir des valeurs qui feront Que nous nous acceptons mutuellement alors le sens democratique se conflit aisement,la personne passe tandis l ideal demeure car cette personne a su marquer son periods a une periode donnee et la personnalite reste engagee pour qu en fin parlions de l ideologie doctrinale Comme P.E.LUMUMBA…il n a point de frontiere….la Rdc burnt toujours a bout de see peines!

  3. Bonjour,

    C’est la première fois que je parcours ce blog, et je trouve qu’il est intéressant dans le contenu de ses informations.
    J’encourage les animateurs du blog : Didier Mukaleng-MAKAL Kanteng, Mwin-Chitazu.

    afin de réaliser leurs projet de rêve.

    Serge Bushiri
    Etudiant au Maroc !!

  4. Il faudra que les journalistes en RDC s’approprient davantage aussi le net qui est devenu un outil indispensable dans les milieux où la liberté d’expression est encore difficile à assurer. C’est le seul moyen pour montrer au monde entier ce qu’on ne peu pas diffuser facilement dans les espaces audiovisuels sur place.
    Didier je t’encourage et m’inscris dans ce nouveau vent de diffusion et d’analyse de l’actualité

  5. votre parcours est magnifique, je manque surtout les mots de te dire merci mais quand même courage, je pense que vous n’êtes pas seulement content de vous même mais vous servirez de modèle de nous et de génération avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.