Ntumba Kaja : Le premier bâtonnier femme de RDC, 2e d’Afrique

Article : Ntumba Kaja : Le premier bâtonnier femme de RDC, 2e d’Afrique
21 octobre 2014

Ntumba Kaja : Le premier bâtonnier femme de RDC, 2e d’Afrique

Il n’y a pas de féminin pour un bâtonnier. Mais la femme bâtonnier à Lubumbashi, il y en a. Une première ! C’est depuis dimanche 19 octobre dernier. Maître Rose Ntumba Kaja n’est pas que première de RDC, elle est aussi deuxième d’Afrique, précise-t-on, arrivée à ce niveau. Le monde des avocats intègre plutôt lentement le concept genre.

Rose Ntumba Kaja, Bâtonnier du barreau de Lubumbashi. Capture d'écran
Rose Ntumba Kaja, Bâtonnier du barreau de Lubumbashi. Capture d’écran

Le 12e bâtonnier du barreau de Lubumbashi est une femme peu ordinaire. Mère de 4 enfants, mariée, Me Ntumba Kaja est née en 1959. Licenciée en Droit économique et social de l’Université de Lubumbashi depuis 1993, université où elle est chef de Travaux, sans doute en préparation de sa thèse de doctorat. Avocate à la Cour pénale internationale, elle compte une carrière professionnelle de 19 ans maintenant, une des expériences des plus remarquables. « Ça fait 19 ans que je suis avocate. J’estime que j’ai une maturité professionnelle permanente et suffisante qui va permettre d’accomplir cette lourde mission qui m’a été confiée par les avocats… J’ai presté au prétoire, j’ai assumé des charges au conseil de l’ordre, j’ai même assumé des charges de l’ordre sans même être au conseil de l’ordre. Ma proximité avec les avocats en tant que présidente de la caisse mutuelle de l’entraide des avocats… tout cela m’a permis d’être au quotidien des problèmes que les avocats rencontraient. Je suis prête à apporter une pierre à l’édifice de notre barreau. »

Cette élection n’a pas été facile, même si dans une certaine mesure, elle était parmi les pressentis capables de briguer ce poste. Débutée à 11 heures, elle a pris fin le lendemain à 5 heures, sans trêve. Elle a tenu jusqu’au second tour de cette élection qui a aligné 7 candidats dont 2 étaient femmes, avec en face maître Gabriel Mulunda. Les avocats ont finalement porté leur préférence sur elle.

De la rigueur au barreau

Les avocats du barreau de Lubumbashi au cours des dernières élections.
Les avocats du barreau de Lubumbashi au cours des dernières élections.

Les réactions des avocats semblent s’accorder sur la rigueur et la discipline de Me Ntumba Kaja. Même les étudiants à la faculté le reconnaissent. Pour une femme qui doit diriger des hommes qui plus sont intellectuels, des avocats, il faut bien de la rigueur, de la discipline. Le monde des avocats connaît de problèmes qui demandent parfois de la rigueur.

« Une femme dynamique, compétente, aussi rigoureuse, qui va certainement protéger ce corps », dit Patricia Tshama, avocate au barreau de Lubumbashi. « Nous croyons en la réussite, nous croyons au changement », affirme Gisèle Kasembele, avocate elle aussi… Nous serons égales, à l’égalité de l’homme ». Grégoire Mukendi : « C’est une femme compétente, qui s’y connaît. Une dame qui a une maturité suffisante. Elle a une connaissance suffisante du droit, elle maîtrise bien les règles déontologiques. »

Et si les politiques prenaient pour modèle le barreau ?

Jacques SHESHSA
Jacques Shesha, bâtonnier sortant du Barreau de Lubumbashi. Capture d’écran

Pour Jacques Shesha, bâtonnier sortant qui n’a pris qu’un mandat, promettant de ne pas briguer un second pourtant permis, c’est bien le changement qu’il voulait qui arrive. « L’alternance c’est la sève qui vivifie l’arbre de la démocratie. Le barreau a démontré que la démocratie est à la portée de tous. Elle est vécue, son berceau, c’est le barreau. Vous en avez vécu l’expérience … la parole de l’avocat, l’alternance, voilà des valeurs fondamentales que nos politiciens devront récupérer pour la démocratie.»

Les mots du bâtonnier sortants ont nerf insinuatif et se réfèrent à l’actualité politique du pays : la fin de mandat. C’est sans doute une question qui divise en RDC. Jacques Shesha qui est un ancien député, sait bien à qui il s’adresse en donnant son exemple et surtout en lançant : « voilà des valeurs fondamentales que nos politiciens devront récupérer pour la démocratie.»

Le barreau de Lubumbashi qu’elle dirige désormais et dont elle devient le 12e bâtonnier, est le plus ancien de la République démocratique du Congo. Pas de problèmes alertant hormis cette colère des avocats il y a quelques mois, contre le bâtonnier général à Kinshasa. Ils lui reprochaient des décisions cavalières et pas du tout démocratiques, à l’endroit des barreaux et des avocats.

Partagez

Commentaires